22 février 2006

Get Rich or die tryin'

Son visage et son nom ne vous disent peut être rien, mais le producteur Rich Harrison est tout simplement responsable de deux des meilleurs singles de la décennie : les brûlants "Crazy in love" pour Beyoncé et "1 thing" pour Amerie, deux titres crossover qui ont fait danser la terre entière, y compris les plus allergiques au r'n'b, genre que l'on limite très souvent et à raison aux singles.
Datant seulement de l'an dernier et passées complètement innapperçues, voici deux exceptions funky en diable qui échappent à la règle et qui se révèlent au moins aussi percutantes que les titres précités.

Jennifer Lopez "Whatever you wanna do"

Missy elliott "Can't stop"

Rich Harrison isn't the most famous current producer but he's responsible for two of the best hits of the decade, "Crazy in love" and "1 thing".
He has also done very well on unreleased as singles tracks slept on last year, even if these songs are almost as funky as the famous ones.

4 commentaires:

changaili a dit…

bah si on peut danser dessus... que demande le peuple???

fanx dude

Anonyme a dit…

dance , dance , dance

MisterBlog a dit…

On peut faire plein d'autres trucs dessus miss.

changaili a dit…

euh...enfiler des perles, jouer au monopoly... c'est çà?