29 décembre 2007

Back to black

Les chansons à message ont généralement tendance à me gonfler un peu mais celle-là jamais ô grand jamais.
Elle est habitée, plaintive, sensuelle, d'une rage froide rarement égalée.
Bref c'est un classique incontestable de la musique Noire.

Syl Johnson "Is it because I'm black"

Comme pas mal de gens de ma génération je l'ai découvert grâce au Wu Tang Clan qui le samplent avec brio sur cet excellent titre
de 2000 extrait de "The W".

Wu Tang Clan "Hollow bones"

Ce ne sont pas les seuls à avoir rendu hommage à ce manifeste sorti originellement en 1969, les plus grands du reggae s'y sont attaché, avec à chaque fois une sensibilité et un chaloupé propre à chaque interprète.

Ken Boothe "
Is it because I'm black"

Delroy Wilson "
Is it because I'm black"

Senior Soul "
Is it because I'm black"

Et enfin celle dont la découverte tardive a motivé ce post, un peu plus proche de nous, une version passée un peu inapperçue qui n'a rien à envier aux hits
trip hop de l'époque.

Earl 16 "
Is it because I'm black"

One of my favorite soul classics ever, lyrics and melody are so great it has been sampled and covered in many ways, it inspired a bunch of reggae singers and hip hop producers as you can hear in this selection.

18 décembre 2007

Only the very best

On va la faire simple, voici la liste (forcément suggestive et mettant de coté d'autres choses peut-être plus essentielles) des 20 titres que j'ai préféré cette année, avec des morceaux techniquement sortis en 2006 et d'autres qui sortiront peut-être vraiment en 2008, hé hé.

20-P.DIDDY & KEYSHIA COLE "Last night"

Au risque de choquer c'était pour moi le single r'n'b de l'année, largement devant ceux de Timbaland et Rihanna qui semblent avoir fait l'unanimité.
Le beat Princier, les notes cristallines, la superbe voix de la miss, c'était une des surprises de cet été qui s'apprécie encore mieux une fois échappé au matraquage dont il a fait l'objet.


19-COMMON & LILY ALLEN "Drivin me wild"

Si le dernier album de Kanye West sent le paté, on ne peut pas en dire autant de ses productions pour Common, ici au sommet de son art du storytelling sur un beau sample de Rotary Connection avec cerise sur le gateau une invitée irrésistible et d'une étonnante sobriété.

18-DJ MEHDI "Signatune" (Thomas Bangalter edit) [video]

Ou comment rallonger aussi grossièrement qu'éfficacement une interlude et la transformer en tube. Et que dire de l'ode au tuning qui lui sert de clip...

17-TRACEY THORN "It's all true" (Escort remix)

Beau passage de relai entre l'égerie des Everything But The Girl dont l'album solo sera passé complètement innaperçu et le meilleur groupe disco en activité, seul à se classer deux fois dans ce classement.

16-DAN LE SAC VS SCROOBIUS PIP "Thou shalt always kill" [video]

C'est un des rares exemples où les paroles m'importent plus que la musique. Un des morceaux les plus érudits, iconoclastes et drôles depuis "Losing my edge". Dan le sac ? Just a band!

15-GUI BORATTO "Beautiful life"

Encore une belle année pour le label Kompakt avec entre autres réussites cette pépite qui aura franchi un pas de plus dans la Beauté electro-pop.

14-FRANKIE VALLI "Beggin" (Pilooski re-edit)

Je ne sais pas ce que l'intéréssé (toujours vivant) en pense mais cette version retravaillée d'un de ses classiques 60's sonne étonament actuelle voire intemporelle.

13-SANTOGOLD "Creator"

Comme beaucoup de bloggueurs "je crois en Santogold".
Ok ça ressemble un peu beaucoup à M.I.A. mais on n'a vraiment rien contre une telle tribalité et une telle fraîcheur.


12-JUSTICE "D.A.N.C.E." [video]

Parce que plus que Daft Punk, c'est un de mes morceaux préférés de tous les temps ("Stand on the word" (Larry Levan edit)) qui leur a servi de modèle, moi aussi j'ai grave kiffé.

11-BATTLES "Atlas" [video]

Comment qualifier cet ovni, 'infernale rhythmique métronomique' ?
Ceux qui pensent aux Schtroumphs et à Gary Glitter ne sont pas loin non plus.

10-BAT FOR LASHES "What's a girl to do" [video]

Probablement une des plus belles chansons crève coeur à utiliser l'intro Spectorienne de 'be my baby', en instaurant en moins de 3 minutes un univers tout à fait à part.
Et ce n'est même pas la meilleure plage de l'album : assurément une Anglaise avec laquelle il faudra compter.

9-CARIBOU "Melody day" [video]

Ce fut un choc dès la première écoute et plusieurs mois après toujours impossible de s'en passer, si l'Américain a encore quelques compositions de cet acabit en réserve, me psychédélisme a encore de beaux jours devant lui.

8-CARNIFULL TRIO "Song for Guido"

Ca m'agace un peu qu'on ne retienne que le remix de Crookers, la version originale est vraiment meilleure.
Tellement fan que c'est le générique de mon émission depuis la rentrée.

Vous l'auriez cru un tel morceau de punk-funk, venir...d'Italie ?

7-ZOELAH "Fly away"

Si cela ne tenait qu'à moi cette bombe de la native de St Vincent Les Grenadines eut été le tube de l'été mais en dehors des afficionados de Soca éparpillés sur la planete, personne ne s'est déhanché dessus, quel gachis.

6-M.I.A. "Paper planes" [video]

5-LCD SOUNDSYSTEM "All my friends" [video]

Là par contre pour ces deux-là c'est un plébiscite mérité un peu partout, je n'en rajouterais donc pas plus si ce n'est qu'on attendra la suite avec beaucoup d'excitation.

4-ESCORT "Love in indigo"

Sorti fin 2006 mais je le préfère aux deux singles sortis cette année.
Voeux pour 2008 : un album de cette classe et une tournée mondiale, et triomphale celà va sans dire.

3-LADYHAWKE "Paris is burning"

Depuis mon post enflammé la belle Néo Zelandaise aurait récemment signé sur le label Modular, on devrait donc en entendre parler très prochaînement à plus grande échelle.
Ce qui ne serait que justice vu l'enthousiasme provoqué par ce bijou.

2-!!! "Heart of hearts"

La claque triple effet : concerts, album, single, rien à redire c'est un sans faute pour le groupe de fous furieux à qui, faut il le rappeler, on doit le morceau qui a donné son nom à ce blog, c'est dire ma vénération.

1-CHROMATICS "In the city"

La grande absente de leur récent album vanté ici mais paradoxalement leur chanson la plus diffusée.
De Janvier à Décembre on se sera très régulièrement penché sur les insondables beautés de cette mélopée lancinante sans tout à fait en percer les mystères.

You've probably understood this is my end of year list of my favorite tracks heard in '07.
Mainstream hits or underground gems, this is
what I've listened and liked the most this year excluding a lot of essential stuff but you know, we'll all have to make choices.

13 décembre 2007

I wanna be a style crusader

"Love Is All mixed up" est comme son nom le suggère un album de remixes du groupe Love Is All dont vous ne serez pas surpris qu'ils sont de Göteborg en Suède.
Au chevet des chansons déjà véloces du quintet, des gens que l'on aime bien comme Optimo, Metronomy, Hot Chip, The Bees et puis d'autres qu'on aime encore plus comme leurs compatriotes Studio et les Anglais de Chicken Lips qui sont les retoucheurs les plus chéris de ce blog avec une demi douzaine de titres déjà postés.
Celui-là ne déroge pas à la règle, c'est encore une fois une franche réussite.

Love Is All "Make out fall out make up" (Chicken Lips remix)

Découvertes grace à un remix de Studio (encore eux) les Américaines de Rubies m'étaient jusque là inconnues mais ont un sacré carnet d'adresses puisque sur "Explode From The Center" leur premier disque d'electro folk cotonneux elles invitent ni plus ni moins que les Kings Of Convenience, les Concretes et Feist, et quand elles sont seules c'est souvent aussi bien qu'avec leurs amis. A surveiller donc.

Rubies "Stand In a Line"

Enfin pour tous les curieux désireux de se refaire une culture loin des fondamentaux sans cesse ressassés je ne saurais que trop recommander le luxueux coffret "La Boite Noire, 25 ans avant" de Radio Nova qui est une vraie mine d'or retraçant quelques unes des plus belles aventures musicales avec beaucoup de choses inouïes, dans le sens jamais ou très peu entendues.
Avec parmi les 300 pépites le choc est pour ma part venu de cet ovni
du saxophoniste Niçois Barney Wilen enregistré avec des chanteuses et des musiciens Africains sur un album renversant nommé "Moshi".

Barney Wilen "Zombizar"


I'm not sure you'll like the three tracks of the day as I do, but they definitely deserve all your attention.
Love Is All is about to release a remix album with an impressive cast of producers that I enjoy, but all you have to know is that the PardonMyFreedom favorites Chicken Lips are in.
Rubies are and upcoming US trio that have a lot of friends involved in their first record but they handle very well their electro-pop-folk songs on their own.
Barney Wilen was a French jazzman who worked with Miles Davis and a very open minded musician as you can hear on that sublime Afro-soul gem from his 1972 LP "Moshi'.

It's Gonna Work Out Fine

Le maître du groove Ike Turner n'est plus.
Encore plus triste que sa mort, le fait que l'histoire retiendra d'avantage ses frasques conjugales que sa musique, en tout points exemplaire, elle.
Le premier morceau dira certainement quelque chose aux fans de Jurassic 5 puisqu'il a été largement samplé sur leur tube "Concrete schoolyard".

Le second est une des dernières apparitions du musicien, dont on entendra probablement le résultat de sa collaboration avec les Black Keys et Danger Mouse un de ces jours.

Ike Turner & The Kings Of Rhythm "Getting Nasty"


Gorillaz "Every Planet We Reach Is Dead" (Live Feat. Ike Turner)

R.I.P. Ike Turner, one of the true influential dudes in the whole groove history.
Gossip will mainly remember the nasty things he did but let's focus on the great music he did.
Here's a little tribute with an old track that has been sampled by Jurassic 5 and one of his most recent live appearances.

09 décembre 2007

Pumpkin soup

Pas mal de nouveautés plus ou moins sexy (et encore il n'y a ni de Kylie ni de Girls Aloud) découvertes sur les blogs du monde entier ces dernières semaines.
Largement en tout de quoi en faire une petite selection de derrière les fagots.


Hot Chip "Ready for the floor"
Spektrum "Cedar" (YamWho remix)

Metro Area "Erodyne"

Holy Ghost "Hold on"

Kenna "Loose wires"

Zoot Woman "We won't break"

Fortune "Bully"
Danger "11:30"

The Bloody Beetroots "Butter"

Holy Fuck "Frenchy's"
These New Puritans "Colours"

Sons And Daughters "Gilt complex"

Operator Please "Leave it alone"

Those Dancing Days "Hitten"
Koko Von Napoo "Polly"
MGMT "Electric feel"

The Bird and the Bee "Carol of the bells"

MisterBlog's Pardon My Mix Dec '07

This is my latest selection of what I've liked the most around the blogs during the past weeks, there's some tracks that surely will be on my end of year list and maybe yours, who knows.

07 décembre 2007

Confessions part.II

Focus sur un producteur/remixeur discret (tellement incognito qu'il n'y a aucune photo de lui qui traîne sur la toile, même pas sur son site) mais extrêmement talentueux.
Al Usher est Anglais et sévit dans l'ombre de son pote Ewan Pearson depuis quelques années mais ce sont ses liftings sensuels du "Tears dry on their own" d'Amy Winehouse et de "Ta douleur" de Camille qui l'ont révélé à un plus grand nombre cette année.
Il n'en est néanmoins pas à ses premiers travaux d'orfèvre, choisissant avec goût
aussi bien des titres d'artistes reconnus comme Zero 7 ou Kelis que des formations plus obscures, sa touche electro soul mirifique et hédoniste faisant merveille à chaque fois, en voici la preuve par trois.

Dutch Rhythm Combo "Bonaire" (Al Usher 12inch Remix)

Grandadbob "Hide Me" (Al Usher 12" Remix)

Senor Coconut And His Orchestra "Behind The Mask" (Al Usher Remix)

Focus on a extremely talented British producer you may have noticed for his works with Ewan Pearson and his 2007 remixes for the likes of Camille or Amy Winehouse.
His other remixes are worthly too, with a distinctive electro-soul touch that fits either for well known singers like Kelis or more underground artists.

06 décembre 2007

Ocean of noise

Vous allez vous dire que je radote à proposer de l'electro-pop Suédoise et vous aurez raison, mais en même temps il est des fixations saines, et quand on aime on ne compte pas.
Seul soucis, pas grand chose d'original à dire sur l'excellence de la musique de Pacific! si ce n'est que le nom du groupe m'a rappelé ce pastis sans alcool dont je n'ai jamais bu une goutte, pas fou, mais dont la publicité
(réalisée par l'érotomane Just Jaeckin, l'homme derrière "Emanuelle") ne laissait pas indifférent.
A l'époque ce n'était pas tant la beauté du mannequin qui m'avait troublé, mais les traces de pieds qu'elle laissait en sortant de l'eau, peut être les prémices de penchants fétichistes à la Tarantino allez savoir.
Je ne sais pas si les premiers maxis du groupe de Goteborg (ci dessous la face B du récent "Sunset Blvd") me laisseront autant de souvenirs dans quelques années mais pour l'heure c'est plutôt raffraîchissant.

Pacific! "Disappear"

Q : Shall we talk forever and ever about the magnificient electro pop bands that come from Sweden ?
A : I think so, but stay tuned for amazing tracks coming from elsewhere too.

27 novembre 2007

Un bruit qui court

Ce n'est pas la plus fraîche des nouveautés pour les habitué(e)s de Mtv Base et 1xtra mais le succès foudroyant de ce single, numéro 2 des ventes derrière la belle mais inintéressante Leona Lewis, redonne envie de s'intéresser à ce qui se fait en Angleterre.
Alors si j'ai bien suivi ce genre plus ou moins récent est appelé "bassline" ou "niche" et serait une variante du "speed garage", on s'y perd mais l'essentiel est ailleurs, c'est musicalement aussi frais et excitant qu'ont pu l'être dans leur temps la Jungle de Goldie ou plus proche de nous le 2 Step de MJ Cole.
C'est en tout cas une alternative intéressante aux prouesses soniques des producteurs de r'n'b US qu'essaient en vain de copier les faiseurs d'ici.

La voix accélérée peut agacer au début mais elle fait partie du charme qu'exerce ce bijou de soul infectieuse et résolument taillée pour les dancefloors.

Les autres titres postés, issus de mixes tombés du camion, ne sont pas d'aussi bonne qualité mais donnent une petite idée de ce qu'est ce nouveau son typiquement Anglais.

T2 feat. Jodie Aysha "Heartbroken" (Extended mix)

T2 "Gonna be mine"

Ts7 feat. Tonia "Smile"

Dexplicit feat. Gemma Fox "Might be"

You might already heard of T2's "Heartbroken" before, it has reached #2 in the UK and is the first proper hit by a producer coming from a new scene called 'bassline' or 'niche'.
It sounds like 2step meeting speed garage and it's quite exciting to see that an original alternative to the greatness of r'n'b US productions can reach mainstream, well at least domestically, let's hope that other artists in this style will emerge in 2008.

25 novembre 2007

Suicide is painless

Rassurez-vous, ce blog n'était pas en grève mais plutôt en stand-by faute de temps.
Pas mal de nouveautés dans les posts à venir mais d'abord un peu d'autopromo.
Si par chance vous êtes sur Marseille (ça doit s'adresser à 0.01% d'entre vous), vous êtes cordialement invités à ma dernière sauterie de l'année, il paraît que c'est la dernière tout court alors cliquez sur l'image et faites tourner à votre entourage le plus motivé.
Pour les 99,99% restants , voilà une petite sélection pour vous mettre dans l'ambiance qui sera à n'en pas douter inoubliable.

MisterBlog's Super sound of the 70's

led zeppelin "immigrant song"
black sabbath "paranoid"
sex pistols "pretty vacant"
ramones "blitzkrieg bop"
steppenwolf "born to be wild"
the who "won't get fooled again"
electric light orchestra "mr blue sky"
carole king "it's too late"
steely dan "do it again"
curtis mayfield "pusherman"
marvin gaye "i want you"
leon haywood "i wanna do something freaky to you"
help albert "rise"
chakakas "jungle fever"
vernon burch "get up"
bumblebee unlimited "ladybug" (larry levan mix)
ennio morricone "mon nom est personne"

I'm doing another vintage party next saturday in Marseilles but I'm not forgetting the 99.99% of the readers that won't have the chance to get in, so here's a selection from rawk to disco and middle of the road tunes I'm goin to play, just to share the forthcoming mood with you.

11 novembre 2007

Rock the boat

Au risque de se répéter en matière d'electro pop il semble au fil des découvertes que deux pays tirent leur épingle du jeu cette année, l'Australie et surtout la Suède.
C'est bateau à dire Boat Club ont beau venir de Goteborg, leur musique touche à l'universalité.
Leur récent EP "
Caught The Breeze" est un petit condensé de paradis pour tous les amateurs de chansons mélancoliques, atmosphériques et planantes sans être chiantes, avec des nappes synthétiques et arpèges de guitares ourlées naviguant dans les mêmes eaux précieuses qu'un autre duo émule Suédois de New Order adoré ici, les déjà essentiels Studio.

Boat Club "Memories"

Boat Club "Warmer climes"

All electro pop lovers will tell you, there's two countries that bring us some great upcomers this year : Australia and of course Sweden, of course.
If you enjoy the amazing Studio featured few weeks ago (who recently remixed Kylie latest single) you gotta listen to Boat Club on Luxury label, their ep is as smooth and deep as the most atmospheric New Order songs, and that ain't a small compliment.

09 novembre 2007

Soul finger

Le grand éclat de rire de cette rentrée au ciné, ce n'est à priori pas dans les derniers Woody Allen, Gus Van Sant ou Cronenberg même si leurs films ont l'air très bien.
Mais si vous avez passé une semaine de merde, préférez le teen movie "Supergrave" qui porte bien son nom, les jeunes acteurs sont épatants et les dialogues d'un humour en dessous de la ceinture tellement graveleux, navrant, et pour tout dire jouissif que c'en est une réussite dans le genre, rythmé pour ne rien gacher par une B.O. funky en tout points excellente.

The Bar-Kays "Too hot to stop"

Sergio Mendes & Brasil 66 "Roda"

There's a lot of good films by great directors currently released in France but the most hilarious one I've seen in ages is "Superbad", a not so dumb US teen movie by the same producers from "40 year old virgin", and the funky soundtrack is beyond great too.

Domino dancing

Deux remixes muy simpatico pour le week-end. Les Chiliens de Panico reviennent avec un nouveau maxi chez Tigersushi dans la droite lignée de leur album "Subliminal kill" de 2005, c'est du punk-funk aux accents latins ni plus ni moins.
L'excellent remix des Ecossais d'Optimo devrait les faire un peu plus connaître au moins dans les clubs pour lesquels cette version est taillée.

Panico "Guadalupe" (Optimo espacio remix)

Les Américains de Tiny Masters Of Today ont beau être insolament jeunes, leur album n'est pas à mettre entre toutes les oreilles tant leur garage rock est lo-fi.
Mais entre les mains balladeuses des Brésiliens de CSS leur single devient un de ces petits tubes électro-blip-pop entêtants dont je raffole, qui reprend les choses là où les avaient laissées Console avec son toujours inusable "14 zero zero".

Tiny Masters Of Today "Hey Mr DJ" (CSS remix)

Two good remixes for the week-end.
Optimo gives the new Panico punk funk track a house vibe while CSS turns the lo-fi garage rock kids into an amazing electro-pop thing close to the famous "14 zero zero" single from Console you all remember (don't you ?).

05 novembre 2007

Buy U a drank

C'est un de ces retours que personne n'attendait, Bran Van 3000 reviennent quelques 6 ans après leur album "Discosis" sorti peu avant la faillite du label Grand Royal et presque 10 ans après le tube qui les a fait connaître, le toujours enivrant"Drinkin in L.A.".
Ils nous servent aujourd'hui un troisième disque sans hit single apparent mais toujours riche en grooves indolents, qu'ils puisent dans le hip hop, le rock ou le reggae, quand il ne samplent pas les Spinners, Donna Summer ou...Yves Montand.

C'est comme sur les précédents un peu trop déroutant pour s'écouter d'une traite mais que ce soient les morceaux downtempo ou plus remuants qui partent un peu dans tous les sens, il y a manger et à boire sur ce nouveau "Rosé".


Bran Van 3000 "Stand up"

Bran Van 3000 "Sex, love & peace"

You probably know these dudes for their '98 hit "Drinkin in L.A" but their albums "Glee" and "Discosis" were good enough not to file them under one hit wonders in my opinion.
Their third one "Rosé" lacks of instant single but provides some groovy tunes and various sampladelic pleasures that surely fit if you liked the previous ones.

31 octobre 2007

Surviving the times

Il semblerait que ce soit Halloween ce soir, je croyais que la mode était passée mais je viens de croiser des gamins grimés en monstres quémander des bonbons dans mon immeuble.

Ca m'a rappelé que je n'avais pas encore posté cette géniale reprise beatbox/accapella de "Thriller" de Bambi par la précieuse Petra Haden qui excelle dans l'exercice.

Petra Haden "Thriller"

Il y a eu quelques bonnes petites relectures sorties ces dernières semaines, c'est donc l'occasion d'en faire une petite sélection.

Jack Penate "Dub be good to me"

Alors ça c'est une reprise de reprise : le morceau de Beats International, un des groupes de Norman Cook était déjà basée sur un titre de S.O.S. Band.

Shinichi Osawa "Star guitar" (feat. Au Revoir Simone)

Le tube déjà dansant des Chemical Brothers revu par un Japonais très dans l'air du temps, à la limite du remix mais avec les craquantes New Yorkaises au chant il a sa place ici, on ne va pas chipoter.

Sonovac "Human Fly"

Les Cramps façon electro-punk, sur une excellente compilation qui retrace la courte mais splendide discographie du label Output de Trevor Jackson.

CSS "Knife"

Electro pop apaisée pour les Brésiliens qui s'approprient un morceau
à la base des folkeux Grizzly Bear, qui proposent d'ailleurs cette version sur leur nouvel EP "Friend".

The Puppini Sisters "Crazy in love"

Ces miss qui en sont à leur 2ème disque ne font que des reprises et sont un peu aux années 30 ce que les Pipettes sont aux 60's, je serais curieux de savoir ce que Beyoncé penserait de cette curiosité.

Maximo Park "Like I love you"

C'est une très agreable surprise, j'ai jusque là trouvé ce groupe à guitares assez quelconque mais muer le titre de Justin Timberlake en punk funk à la A Certain Ratio c'est bien vu, et le clin d'oeil au "I feel for you" de Chaka Khan à la fin c'est hyper bien vu.

Yael Naim "Toxic"

Qui dit reprise de Justin dit forcément reprise de Britney, celle-ci est une des plus douces qui m'aient été donné d'entendre.
Les autres morceaux du premier album de l'Israélienne sont pas mal du tout.

The Bird And The Bee "How deep is your love"

C'est ma préférée des Bee Gees, enfin celle qui m'emmerde le moins.
Extrait du nouvel ep du duo dont j'avais vanté l'album exquis au printemps.

Happy Halloween to you US readers, here's why I begin that new cover collection with the amazing accapella beatboxing cover of "Thriller".
The other tracks are taken from quite recent releases, with the exception of Sonovac but it's included on a brand new compilation that remind how Output was one of the best labels ever.

29 octobre 2007

More than words

1988 c'est l'année qui a vu sortir des classiques des Pixies, Public Enemy, Sonic Youth, Happy Mondays, My Bloody Valentine, Erik B & Rakim, Leonard Cohen, excusez du peu.
1988 c'était aussi l'année de mes 10 ans et accessoirement celle de l'alors très jeune et jolie Dana Dawson.
Dans la série plaisir coupable "Ready to follow you" se pose là, c'est le genre de sucrerie qui faisait ma joie devant le top 50.
Le titre a surtout marché en France, elle eut d'autres succès avant d'intégrer la troupe de "Rent" à Broadway après une longue traversée du désert.
Sa redécouverte récente est une surprise spatio temporelle, la production terriblement kitch est sauvée par une voix touchante et un texte (écrit par l'égérie 60's Jacqueline Taieb) que je ne comprenais pas à l'époque qui a aujourd'hui une résonnance toute particulière.

Dana Dawson "Ready To Follow You"

File it under guilty pleasure. I'm not sure if this 1988 song was a hit outside France but it was a big crush when I was ten and I still like it nowadays, not much for that cheesy production but her teenage voice and very simple lyrics (written by 60's fille sourire Jacqueline Taieb) that mean a lot to me right now.

PS : depuis la création de ce blog il m'est arrivé de recevoir de rares messages de labels me reprochant de mettre tel ou tel morceau en ligne, mais je ne me doutais pas qu'un jour un artiste culte fasse l'inverse.
C'est ainsi que le vénérable Derrick Lara a exprimé sa joie de retrouver (dans le sens premier du terme, il n'en possède plus l'enregistrement original) ici sa reprise reggae du "Don't stop till you get enough"
enregistrée avec Trinity.
Le label par ailleurs excellent Soul Jazz qui l'a réédité sur une compilation n'a apparament jamais eu la délicatesse de le contacter...

PS bis : R.I.P. Stylus Magazine

24 octobre 2007

Why should I be sad

En rotation lourde sur mon baladeur dans le tramway, la compilation FabricLive 36 mixée par James Murphy de Lcd Soundsystemet son accolyte Pat Mahoney.
Ceux qui apprécient principalement les sonorités rock des New Yorkais risquent d'être déçus, il n'y en a pas beaucoup.
Mais je recommande à tout amateur de dance music hédoniste en générale, et de disco spatiale en particulier de se jeter sur ce disque, la sélection y est particulièrement classe.
On y retrouve notament ce morceau produit par Kid Creole, dont je vous propose la version intégrale, retravaillée par Brennan Green, dèjà présente il y a quelques années sur la compilation essentielle "Mutant disco".

Gichy Dan "Cowboys & gangsters" (Shux edit)

This delicious disco track produced by Kid Creole already heard on the first Mutant Disco comp came back to my ears while listening to the excellent FabricLive 36 mixed by guys from Lcd Soundsystem who deliver a flawless selection as usual, with very few punk rawk guitars but full of loops and hedonist grooves.

17 octobre 2007

In shining violence

Rares sont les albums de dj ou producteurs découverts avec des remixes qui tiennent la route.
On loue souvent leur éfficacité où leur faculté à transformer le materiau original mais lorqu'ils sortent leurs propres compositions ce n'est pas toujours à la hauteur.
L'exemple de Boys Noize me paraît adapté à ce constat, beaucoup portent son album "Oi Oi Oi" au pinacle mais rien ne m'enthousiasme plus que ses bonus tracks relégués en fin de disque, des remixes sortis il y a quelques mois pour I-Robot (le martial "Frau") et surtout Feist (sublime relecture de "My Moon, My man").
Le reste est peut être techniquement parfait, terrassant d'agressivité métallique, mélodiquement l'Allemand a sans doute du chemin à faire pour justifier son statut néodaftpunkien.
A l'exception notable d'un titre proche du remix de Feist, vraiment très très beau avec son alliage de basses et de cordes qui ne dépareillerait pas dans un mix nu-disco de Morgan Geist.

Boys Noize "Shine shine"

Le Danois Kasper Bjørke s'est également fait connaître sur des remixes, pour M.I.A. et The Glass entre autres, et son premier disque "In Gumbo" se laisse agréablement écouter, pour les amateurs-trices de sonorités no wave et punk funk toujours .

Kasper Bjørke "Thunderstorm"

On finit avec les Suédois de Familjen, qui ont sorti il y a quelques mois un "Det snurrar i min skalle" aux paroles dans leur langue maternelle
, donc incompréhensibles pour la plupart (si il faut c'est aussi débilisant que Yelle) mais universellement pop, le même disque en Anglais serait probablement un carton planétaire à la CSS.

Familjen "Nån gång"

Three example of fresh European electro with a pop ambition.
I'm not totally convinced by the smashing debut album from Boys Noize, it's undoubtely great stuff but lacks IMO of some strong melodies, my favorite tracks remain the remixes he did for I-Robots and especially Feist. "Shine shine" though, is constantly on repeat these days.
Kasper Bjørke's debut album is highly recommended for no wave and punk funk lovers, and I believe there's a lot amongst you readers.
Familjen's album released domestically in Spring would be a hit like CSS did last year if their songs weren't recorded in their mother tongue, all their tracks are fine and ridiculously catchy.

14 octobre 2007

Feel the heat of the night

J'avais déjà posté un morceau de Chris Price l'an dernier, en voici un autre du musicien/producteur de Washington pour signaler la sortie de son album "Post pop parade" aux références éminement eighties avec beaucoup de synthés dedans.
Morceau le plus évident du disque, le badin "Heat up" le voit revisiter avec plus ou moins de bonheur l'electro-funk de Mantronix.

Chris Price "Heat up"

One year after I've posted a demo from Chris Price, that Washington singer/songwriter/producer has finished his album "Post pop parade" which delivers dark songs using the best of eighties sounds from new wave to electro-funk.

03 octobre 2007

Little earthquakes

A chaque rentrée ses nouveautés qu'on attend pas, occupé à scruter les nouveaux Radiohead, Wu Tang Clan, Underworld ou Britney (rayer la mention inutile), il est des petites découvertes qui vous prennent par surprise, vous donnent le sourire et vous aideront surement à relativiser en cas de déception.
Alors voilà, si vous n'en avez rien à secouer du nouveau Babyshambles, allez jeter une oreille au
"Yellow Gauze" de Bibi Tanga Et Le Professeur Inlassable.
Cet émule de Sly Stone originaire de Centrafrique n'en est pas à son premier essai mais c'est le premier à arriver à mes oreilles, via FIP (qui ré-émet à Marseille depuis peu, vous n'imaginez pas à quel point ça me met en joie).
Du groove dépaysant qui tient autant de l'afro beat et du funk que du hip hop, avec des voix enjouées et des arrangements particulièrement léchés.
Ils seront début Décembre aux Transmusicales de Rennes et probablement partout l'an prochain, on prend les paris ?

Bibi Tanga Et Le Professeur Inlassable "It's the earth that moves"

Ok, I know you're all waiting for the next Radiohead or the next big thing so this funky stuff might not be the first thing you'll check out but this is one of this season's good surprises.
The new album from an African born musician who claims to be influenced by the likes of Sly Stone, Curtis Mayfield is a hit, no matter which mood you are, your feet won't resist.

Talking in your sleep

Il faudra bien un jour que les Chromatics se fassent connaître en dehors de la blogosphère tant leur musique est envoutante à plus d'un titre.
Ces New Yorkais signés chez Italian Does It Better (le meilleur nom de label au monde ?) ont sorti en début d'année le beau
"In shining violence" qui n'est à ma connaissance pas arrivé ici, et viennent de finir le tout aussi singulier "Night Drive", disque de nuit assurément.
Leur patte est assez unique, une disco blafarde aux accents cold wave, pas franchement taillée pour les dancefloors (quoiqu'on imagine bien ces titres prendre une autre dimension sur scène), qui vibre à chaque instant de pulsations synthétiques.

Pour vous en convaincre, jetez donc une oreille à leur reprise du toujours actuel "Running up that hill" de Kate Bush et à cette incantation qui ouvre magnifiquement l'album.

Chromatics "I want your love"

I was introduced to the tremendous music from Chromatics with their previous LP "In shining violence", a truly gem released few months ago through Italian Does It Better label.
You might already heard their Kate Bush cover that many blogs poster, here's a beautiful track from the accurately titled "Night drive" that embodies the whole band touch, made of slow disco and cold wave.

01 octobre 2007

Fais-moi du couscous chéri

Une fois n'est pas coutume il y avait, outre le match de Rugby, quelque chose à faire ce week end à Marseille, en l'occurence le Festival Marsatac auquel je me rendais pour la dèjà 5ème reprise.
Une belle affiche avec des tas de groupes et dj's dont certains ne passent jamais dans le sud, tout ne fut pas parfait loin de là mais les prestations de Divine Comedy, Architecture In Helsinki ou encore Ty valaient le détour comme vous pouvez le lire ici et aussi .

La bonne surprise pour ma part est venue d'un groupe dont je n'attendais rien, que j'avais perdu de vue mais qui mine de rien m'avait initité aux musiques sans guitares voilà dix ans, avec le toujours raffraichissant "Polydistortion".

Les Islandais de Gus Gus ont sorti un 5ème album "Forever" passé franchement innaperçu au printemps, et dont je n'avais pas entendu une traitre note avant de les revoir.

Le line-up originel a été chamboulé, au lieu d'une chanteuse ils en ont trois aux formes généreuses, plus un gars avec un look chapeau de cowboy/tignasse digne de Rednex.

Musicalement, l'électro-trip hop des débuts a laissé place à une house des plus plaisantes, avec des beats tout simples, pas de saturations EdBangeriennes ou de samples flashy, et des voix de diva disco soul étonnantes de la part de filles venant du pays le plus blanc du monde.
C'est sensuel et additif, même si on est loin de l'originalité de leurs premiers disques.

Gus Gus "You'll Never Change"


Tiens et tant qu'on y est, petit flashback avec un extrait de leur "This is normal" sorti en 1999, époque où ils avaient enflammé la Route du Rock St Malo, et un remix massif d'un de leurs premiers singles.

Gus Gus "Very Important People"

Gus Gus "Polyesterday" (Amon Tobin Remix)

Gus Gus is one of the bands that introduced me to electronic music in the 90's, I loved their two first albums but didn't like the rest, and didn't listen to their latest record released this spring until I saw them live this weekend.
It isn't as fresh as their debut but their soulful house made me dance and wanting to give'em another chance, "Forever" might not be the hippest album of the year but if you like early tunes by Inner City you'll love it.
If not, just listen to the other tracks released years before that are little classics to me.

23 septembre 2007

Gimme more

Petit mix en attendant que j'ai un peu plus de temps pour parler de mes derniers coups de coeur, j'en déconseille l'écoute si vous avez envie de flemmarder, c'est assez remuant dirons nous.
A très vite.


CARNIFULL TRIO "Song for guido"
LADYHAWKE "Paris is burning"

EMMON "Rock D'Amour"

REMI NICOLE "Go Mr Sunshine" (Punks Jump Up Remix)
HOWLING BELLS "Low Happening" (Presets Remix)
JUSTICE "D.V.N.O." (Mathematikal Re-Edit)

MATHEMATIKAL "This is Plonk"

LA PRIEST "Engine" (Erol Alkan Re-Edit)

LCD SOUNDSYSTEM "Get Innocuous" (Soulwax Re-Edit)
!!! "Must Be The Moon" (Midnight Juggernauts remix)

THE CHEMICAL BROTHERS "The Salmon dance" (Hervé remix)

THE CONCRETES "Keep yours" (Kleerup remix)
BAT FOR LASHES "What's a girl to do" (Plaid remix)

HUSKY RESCUE "Nightless Night" (Fink Remix)

MisterBlog's Pardon My Mix Sept '07

Here's a little mix for waiting new posts, don't listen to this if you want to chill, it's a lil bit bouncy.

14 septembre 2007

Beat that my heart skipped

La France pleure Jacques Martin mais il est une disparition qui me touche plus en ce vendredi noir, celle de Super Nana, animatrice emblèmatique d'une certaine FM qui a marqué mes années collège avec des émissions de libre antenne délirantes qui avaient achevé de rendre insomniaque et hilare toute une génération.
Trop jeune pour avoir connu ses débuts sur Carbone 14 c'est comme beaucoup sur Skyrock que je découvrais ses impertinences plus ou mois graveleuses, ses auditeurs et personnages hauts en couleurs, sans oublier sa bande de joyeux drilles, du Prince de Haynin à Laurent Petitguillaume.
Et entre deux prises d'antenne il y avait de la musique mais rien qui ne ressemblait à ce qui passait en journée, elle avait le don de dénicher les plus improbables groupes comico-alternatifs dont quasiment seuls ses auditeurs se souviennent, mise à part peut être Billy Ze Kick ou les VRP.

Les titres qui suivent n'ont musicalement que très peu de rapport avec les artistes défendus ici mais ils évoqueront à certains d'entre vous de sacrés fous rires avec le balladeur caché sous la couette.

Demain Les Poulpes "J'habite pas à New York"

Les Raggamins "Un balai dans le cul"

Les Nains de Jardin "Vive le camping"

Blair "Pomme de terre"

These tracks are all about parody and hard to translate humour, so I don't think that they are enjoyable if you don't understand french.
Anyway this post is intended to pay tribute to a great and hilarious radio presenter famous in the 90's called Super Nana, who sadly passed away yesterday.

04 septembre 2007

When It All Comes Down

Cette semaine avait à priori tout pour déprimer : entre les impôts, le retour du froid (enfin tout est relatif, on va dire le retour du mistral), des galères sur le pc et pire, la reprise du travail, ça fait beaucoup en même temps mais depuis quelques jours j'ai décidé que je n'allais plus me passer d'une chanson, que c'était la plus charmante, obsédante, enthousiasmante entendue cette année pourtant pas avare en friandises, et que son écoute répétée à l'envie ne pourra qu'améliorer le quotidien, du réveil au soir, sans se lasser.
Où il faudra encore une fois remercier Fluokids qui entre deux remixes tapageurs ont mis en lumière LA perle pop de 2007.
Arrivé trop tard à nos oreilles pour être le tube de cet été, le "Paris is burning" de Ladyhawke sera peut être celui de l'automne, ou de l'an prochain, ou restera un hit planétaire (oui, un autre monde est possible) secret trop savoureux pour ne pas être partagé entre gens de bonne compagnie.
Cette Australienne n'est apparament pas encore signée mais ce serait vraiment étonnant que d'ici quelques semaines ou mois les labels les plus futés ne sortent pas les chequiers pour avoir la primeur de ses ritournelles qui sonnent un peu comme du Chrissie Hynde (pour cette voix flottant toujours entre mélancolie et euphorie) chantant avec Phoenix (pour la dynamique), soit une certaine idée du single pop à l'ancienne, ultra référencé mais tellement frais qu'une fois adopté, ce morceau ne vous lâche plus.

Ladyhawke "Paris is burning"

L'autre morceau présenté sur sa page (et chez les tout autant séduits Versus) est plus anecdotique mais également très prometteur.

Ladyhawke "Back of The Van"

I might be wrong, but I can't imagine hearing a better song than "Paris is burning" by the end of the year, it has amazingly catchy melody and such a gorgeous voice making me think what would have sing Chrissie Hynde if she met Phoenix.
Overplaying this song is guaranteed to make you smile, if you don't like it you just don't like pop but I'm sure you'll be enjoying this as much as I did since I discovered it at Fluokids.
And there would be no justice if this charming (and unsigned !) Australian newcomer doesnt breakthrough in the next months.

30 août 2007

Chewing gum

En plus d'avoir les plus belles athlètes, les rockeurs les plus classe, la Suède c'est vraiment l'autre pays de la pop sucrée.
Dernier plaisir coupable en date, l'album "The art and the evil" de Emmon, projet solo de Emma Nylén, la clavieriste du groupe Paris dont parlait AbsNoise il y a quelque temps, est un modèle du genre.
Frais, facile à écouter, idéal pour danser, recommandé pour tous les amateurs des tubes synthétiques de Goldfrapp, Sally Shapiro voire mêmes de ces gourgandines de Girls Aloud.

Tout mainstream qu'il est l'album ne devrait néanmoins, à priori, pas être distribué ici, mais qui sait qu'avec le récent et tardif succès de Robyn au Royaume Uni, vous en entendrez peut être parler dans les mois à venir.

Emmon "Rock d'Amour"

Emmon "Envy in the heart"

Et en bonus, un remix de 2003 qu'elle avait fait pour les plus connus The Knife.

The Knife "You take my breath away" (Emmon remix)

This is my latest guilty pleasure, some pure bubblegum pop from Sweden featuring the keyborder from Paris (the band, not the city).
Emmon's "The art and the evil" might not be released outside its country but with tracks as catchy and danceable as the best Goldfrapp or Girls Aloud singles, she might breakthrough in the next months, like Robyn did recently in the UK.

Toujours au rayon popstar en Angleterre cette fois, la charmante blackette Remi Nicole est annoncée comme la nouvelle Amy Winehouse indie mais malgré un brin de voix cassée plutôt plaisant musicalement ça ne casse pour l'instant pas trois pattes à un canard .
Mais comme les faces B sont confiées à des remixeurs habitués de ce blog, on ne va pas se priver d'écouter une paire de titres.

Remi Nicole "Go Mr Sunshine" (Punks Jump Up Remix)

Remi Nicole "Fed Up" (Kissy Sell Outs Rules of Attraction Remix)

England's Remi Nicole is announced to be the next Indie Amy Winehouse, but unfortunately if her voice is quite pleasant, production on first tracks heard is quite meh.
So why the hell are we talking bout her ? There's some remixes by your favorite blog house dudes you might enjoy a lot.

26 août 2007

Here's what's left

Dans la série "mais que sont-ils devenus ?", voire "franchement qui s'en souvient ?", j'avais envie de consacrer un post à quelques uns de ces groupes classés au rayon trip hop ou downtempo.
Ces seconds couteaux qui ont du écouler autant de disques dans toute leur carrière que Portishead en vendait en un mois.

Certains ont connu un début de hype, des chroniques dythirambiques et quelques passages dans des émissions tardives, la plupart changé de nom ou de directions musicales, ou complètement disparu, mais pas tous.

Ruby "Bud"

Elle paraît bien loin l'époque où Lesley Rankine (en photo) et ses cheveux bleus faisaient la couverture des Inrocks avec comme titre "Chérie j'ai ré-inventé la pop".
"Salt peter", c'était une pop baroque parfois tubesque, souvent salée, poisseuse, presque angoissante par moments, enfin ce morceau là est tout sauf tranquille.
Un second album suivit dans l'indifférence générale, puis elle lacha l'affaire.

Earthling "Nefisa"

J'aime beaucoup le flow de Mau, les nappes de synthés, le beat et les scratches si old school, non vraiment c'était très bien cet album, "Radar", sorti au mauvais moment,
dans l'ombre des "Dummy", "Protection" et "Maxinquaye" promis à la postérité.

Monk & Canatella "Chelsea smile"

Sorti en 1997 sur le petit label Cup Of Tea, l'album "Care in the community" est un des disques fascinants de l'époque, produit avec trois francs six sous mais bourré d'idées, de rage froide et de grandes chansons.
Surprise après une rapide recherche, ils existent encore et semblent toujours aussi inspirés.

Locust "Your selfish ways"

Le groupe de Mark Van Hoen, un Belge qui a ensuite fait de l'electro plus remuante.
Cet extrait de "Morning light" frappe par ce son de guitares distordues qui les rapproche un peu de groupes shoegaze, ça frappe encore plus sur ce live à NPA en 1998.

Smoke City "Devil mood"

Ils avaient décroché le pactole avec le single "Underwater love", qui fut utilisé dans une pub Levi's réalisée par Gondry et sorti un album dans la foulée avec pas mal d'éléments bossa nova, il y en a apparament eu un second en 2001 et puis la belle Nina Miranda s'en est allée vers d'autres horizons.

Crustation "Purple"

Sur le maxi de ces Anglais oubliés on y trouvait des remixes de A Tribe Called Quest, Freestylers et Air, excusez du peu.
L'album "Bloom" est assez oubliable, mais cette chanson lancinante a son charme.

Baby Fox "Rain"

Cette ritournelle dub était reléguée en toute fin du sympathique "A normal family", qui avait comme autre bons moments "Ladybird" qui a terminé dans une pub pour du soja ou un truc dans le genre et "Curlylocks" reprise de Lee Perry. Aucune idée de ce que vaut l'album qui a suivi avant le split.

Dj Cam "Dieu reconnaîtra les siens"

Ca bouge carrément moins que Justice mais Laurent Daumail peut se vanter d'avoir été un des premiers dj's à s'exporter à une époque où la French Touch n'était qu'une histoire d'Underground Vibes.
Pour l'anecdote, "ici il y a de l'herbe, des fleurs, des forêts, mais par-dessus tout, l'amour de la planête bleue", il l'a samplé d'un épisode de... Goldorak.

Red Snapper "Image of you"

Ce groupe qui avait la particularité d'utiliser beaucoup de vrais instruments dans son électro-breakbeat se serait reformé il y a peu selon leur myspace.
En attendant, rappelons nous au bon souvenir de ce single tire-larmes de 1999.

Grooverider "Rainbows of colour"

Ce morceau n'est peut être pas le plus emblématique de ce producteur issu de la sphère Metalheadz de Goldie mais il est chanté par la trop rarer Roya Arab, qu'on entendit sur le premier album de Archive et chez sa soeur
talentueuse Leila, elle aussi aux abonnés absents, depuis pfiou, oui au moins.

Whatever happened to these downtempo bands and trip hop producers, you might remember some of them, or at least remember you once heard one the tracks I've chosen.
This might be surprising but they were hype at some point, thay had minor hits and sometimes truly great records.

23 août 2007

Baby Britain

On a parfois reproché au hip hop Anglais de trop lorgner vers son cousin Américain, ce n'est plus vraiment le cas depuis quelques années avec des mc's et producteurs aux oreilles ouvertes qui quand ils ne bourrent pas leurs productions d'électronique, puisent directement dans leur propre patrimoine musical. Roots Manuva sampla ainsi Richard Harris ("MacArthur park" sur "Dreamy days"), Dizzee Rascal détourna le "Happy talk" de Captain Sensible sur "Dream", la liste n'en finit pas de s'allonger et dans la plupart des cas, les samples s'avèrent plus que pertinents.
On connaissait le goût d'Akala pour les guitares punk depuis son "This is London" qui était basé sur un titre des Clash, c'est donc sans surprise (quoique ça étonne encore à la premiçre écoute) que sur son nouvel album "Freedom lasso" on l'entende rimer sur du bon vieux Siouxsie & The Banshees, et plutôt deux fois qu'une.

Akala "Love in my eyes"

Akala "Where I'm from"

Few years ago British Mc's used to be criticized to do the same thing than their US equivalent, but this is evolving since Roots Manuva and Dizzee Rascal began to sample uk classics.
Atfer The Clash's "London calling" in his first LP, Akala uses twice some good old Siouxsie and the banshees stuff, and if none of these tracks top the originals, both rock.

20 août 2007

Hippie hippie shake

Rarement album aura autant mérité le sobriquet de disque d'ïle déserte que le "Let the freak flag fly" de Tranquility Bass, sorti en 1997.
Dix ans après, il est difficile de trouver des infos sur cet ovni sonore tant son doux dingue de créateur s'est depuis fait extrêmement discret, pas de site, pas de page Myspace, tout juste peut on trouver quelques auditeurs sur LastFm.
Mike Kandel s'était fait remarqué quelques années avec des morceaux sur des compils Headz de chez Mo'Wax et Rebirth Of Cool puis s'était isolé avec moult acides pendant deux ans pour composer une musique bariolée, psychédélique, dérangée mais aussi étonament accessible, après quelques écoutes histoire de se préparer au choc.
Le résumer en quelques lignes est aussi difficile que de choisir un titre parmi les 9 pièces (qui oscillent entre 3 et 12 minutes) qui le composent, je dirais simplement qu'il est de ces trips hippies qui vous transportent pour de bon, sans forcément besoin de substances chimiques.
Et qu'à part le "Since I left you" des Avalanches (dont on attend toujours une suite), j'ai rarement entendu une telle richesse sonore depuis.
Que sa pochette qui détourne le drapeau US est une des plus belles qui soient.
Qu'il n'a pas été réédité depuis mais est peut être encore trouvable en magasin perdu au milieu de merdes downtempo, il aurait de tout façon fallu inventer une étiquette pour classer cette inclassable merveille.

Tranquility Bass "Never Gonna End"

Tranquility Bass "Let The Freak Flag Fly"

En bonus, un remix sorti l'année d'après sur le maxi "Beep" dont j'ignorais l'existence jusqu'il y a peu.

Tranquility Bass "La La La" (Gimme Another One Of Those Bong Breakin' Hippie Beats)

"Let the freak flag fly" is one of the best kept secrets of the 90's, a record so unique it's hard to sum up in few lines and few picks, the whole lp is an absolute masterpiece.
It took two years and numerous substances for Mike Kandel to create such a desert island record, a trip into psychedelic music still incredibly stunning 10 years after its release.

15 août 2007

The coast is always changing

Parmi la foule de bons nouveaux disques écoutés pendant mon absence (péle-mèle Midnight Juggernauts, M.I.A., Common, Go! Team, j'en passe et des plus bloggués), deux albums sortis un peu plus tôt dans l'année méritent d'être highly recommandés. Deux disques produits à des contrées oposées mais qui vont bien ensemble : le "Yearbook 1" des Suédois de Studio et le "Future rock" du producteur Américain Strategy, qui chacun à leur manière créent une dance music qui tourne au ralenti, avec des plages instrumentales extrèmement travaillées qui explorent des sonorités, installent des ambiances, vous accompagent consentants dans un trip personnel mais jamais totalement déroutant.

Le premier
est le plus accessible des deux, il me fait parfois penser à la clique Lindstrom et Prins Thomas qui auraient abandonné la house baléarique pour une new wave sous tranquillisants.

Studio "West side"

Le second est plus difficile à apprivoiser mais c'est une merveille de dub psychédélique qui fourmille de détails sonores.

Strategy "Future rock"

They aren't hyped as much as other catchy new lp's but these two albums are highly recommended, they are from musicians/producers who try to create truly originals sounds with already existent ingredients.
Swedish Studio are more vocal oriented, almost new wave, but also provide superb instrumental tracks while american Strategy explore other dub and ambiant sounds in a Eno way.

25 juillet 2007

On The Radio

Une fois n'est pas coutume, voici non pas des morceaux ou des mixes mais quelques unes des émissions que j'anime avec grand plaisir chaque semaine sur une radio locale.
Consacrée aux nouveautés pendant tout le reste de l'année, elle fut l'objet en ce mois de juillet de retrospectives de morceaux influents ou rares, une par décennie.

Hot Fidélité spéciale 60's

THE KINKS “Everybody's Gonna be Happy”
THE WHO “I can’t explain”
THE ZOMBIES “She’s not there”
QUESTION MARK AND THE MYSTERIANS “96 tears”
THE CASTAWAYS “Liar, liar”
THE STOOGES “I wanna be your dog”
MC5 “Kick out the jams”
ARTHUR BROWN “Fire”
SLY AND THE FAMILY STONE “Everyday People”
MARVIN GAYE & TAMMI TERRELL “Ain’t no mountain high enough”
P.P. ARNOLD “The First Cut Is The Deepest”
THE FLIRTATIONS “Nothing But A Heartache”
THE SHANGRI-LAS “Give Him A Great Big Kiss”
GLORIA JONES “Tainted love”
THE PARAGONS “The tide is high”
DESMOND DEKKER & THE ACES “007 (Shanty Town)”
FRANK ZAPPA “Peaches en Regalia”
SIDNEY BECHET “Petite fleur”


Hot Fidélité spéciale 70's

RAMONES “Blitzkrieg bop”
BUZZCOCKS “Ever fallen in love”
X-RAY SPEX “Oh Bondage Up yours”
B 52’s “Rock Lobster”
THE SLITS “I Heard It Through the Grapevine”
THE SPECIALS “Gangsters”
MAX ROMEO "Chase the devil”
ALTHEA AND DONNA “Uptown top ranking”
MINNIE RIPPERTON “Reasons”
BANBARRA “Shack up”
CHIC “Everybody Dance”
DINOSAUR “Kiss me again”
FUNKADELIC “One Nation Under A Groove”


Hot Fidélité spéciale 80's

THE SMITHS “This charming man”
THE JAM “A town called malice”
BOW WOW WOW “I want candy”
THE CLASH “Mustapha dance”
PRINCE “Raspberry Beret”
NEW ORDER “Bizarre love triangle”
YELLO “Bostich”
M.A.R.R.S. “Pump Up The Volume”
ERIK B & RAKIM “Paid in full” (Coldcut remix)
ROB BASE & DJ EZ ROCK “It takes two”
SHANNON “Let the music play”
CHEMISE “She can’t love you”
BLONDIE “Rapture”


Hot Fidélité spéciale 90's

BLUR “There’s no other way”
THE STONE ROSES “Fools gold”
PRIMAL SCREAM “Loaded”
SAINT ETIENNE “Only love can break your heart”
BEATS INTERNATIONAL “Dub be good to me”
CORNERSHOP “Brimful Of Asha” (Norman Cook remix)
UNDERWORLD “Born slippy”
GRACE “Not over yet”
THE SHAMEN “Love sex intelligence”
KLF “3 A.M. Eternal”
SIR MIX-A-LOT “Baby Got Back”
CREDIT TO THE NATION “Call it what you want”
A TRIBE CALLED QUEST “Can I kick it"
3RD BASS “Pop goes the weasel”


These links are neither single tracks nor mixes but podcasts of the radio show I'm delighted to host in a local station every week.
This broadcast is normally focused on new releases but during this month I wanted to feature some of the classic and influencial artists from the past decade.
If you're not annoyed by a French dj talking with an approximative accent, be sure there's some incredibly good music in it.