29 octobre 2006

Comme un sampler

Alors que les ayant droit de Brassens ont exigé que le disque de JoeyStarr doit être retiré de la vente (qui devient une édition collector du coup), voilà deux rappeurs qui ne se sont pas génés pour sampler deux des plus grands classiques du rock des 70's.Si l'utilisation du riff de "London calling" des Clash par l'Anglais Akala est somme toute cohérente avec son texte, on se demande en revanche quelle mouche a piqué le producteur de l'Américano-Cubain (à moins que ce ne soit l'inverse) Pitbull, pote du roi du crunk Lil'Jon pour se servir du "Rock lobster" des B 52's.Ca défrise un peu à la première écoute mais les deux morceaux sont très additifs.En bonus, un extrait d'une mixtape de Ludacris qui a déjà fait le tour du web mais dont je ne me lasse pas, qui sample rien de moins que le générique d'un dessin animé qui a hanté ma jeunesse.


Akala "This is London"


Pitbull "Hey you girl"

Ludacris "He-Man"

Hip hop tunes sampling very famous anthems can be criticized fro lack of imagination but I found these ones surprising and addictive as I love the original songs.If you think that Clash and B52's classic records are sacred cows then pardon their freedom, but admit that hearing Ludacris rapping over your favorite cartoon theme has a kind of magic.

3 commentaires:

xavier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
marvin rouge a dit…

Joey Starr va finir par enregistrer un très gros démarrage de la vente de son album. On va tous se précipiter dessus (moi le premier) avant le 6 novembre minuit pour avoir LA version collector de plusieurs milliers d'exemplaires...

Vachement collector...

marvin

hundred a dit…

yo ! j'étais aussi tombé sur le morceau d'akala il y a quelques mois. (doit même y avoir un billet qui traine sur mon blog..). Il m'était resté en boucle dans les oreilles pendant trois jours, tellement ça m'avait surpris qu'un rappeur puisse coller aussi bien à l'univers sonore des clash.. ^^

tchao