15 juin 2006

Eternal flame

Vu en début de semaine un petit film Quebecois, sur les écrans depuis un bout de temps, qui s'il est un peu éclipsé par les sorties Cannoises et les pochades franchouillardes semble bénéficier d'un bon bouche à oreille.
Dans le genre chronique sex drugs and rock'n'roll nostalgique c'est assez plaisant, quoiqu'un peu long.
Dans la B.O. par contre rien à jeter, des classiques de Patsy Cline, Aznavour, Bowie, Pink Floyd et deux perles dansantes, l'une que j'ai mis du temps à reconnaître (l'eternel Giorgio Moroder ou l'electroclash 25 ans avant l'heure) et l'autre qui est une vraie surprise en ce qui me concerne : "Brother Louie" par The Stories, une reprise de Hot Chocolate qui connut apparament un certain succès outre Atlantique.
Les paroles de cette chanson me touchent en plein coeur (une histoire d'amour plombée par des parents racistes), le groove qui se dégage de cette section rythmique, la beauté des arrangements de cordes, la voix me renversent, et rien que pour cette découverte tardive, la B.O. de "C.R.A.Z.Y." est un must.

The Stories "Brother Louie"

Giorgio Moroder "From here to eternity"

Two songs from the soundtrack for"C.R.A.Z.Y.", a Quebequer movie I saw this week, which is a quite pleasant nostalgic trip with some classics and also some unexpected 70's tracks.
I already knew the Moroder ahead of his time dancing tune, but just discovered and fell in love with The Stories' version of Hot Chocolate's "Brother Louie".
The anti-racist lyrics, the voice, the groove, the string arrangements, woah, that IS a real classic I'm astonished to hear for the very first time, though it didn't stormed french charts as it did in the US and Canada.

3 commentaires:

changaili a dit…

merci de me rappeler que je suis méga en retard sur les sorties cinoches....
fanx for making my day anyway...

MisterBlog a dit…

La 22e Fête du cinéma se déroule les dimanche 25, lundi 26, et mardi 27 juin toujours sur le même principe.
Simple, celui-ci consiste à acheter une place de cinéma qui permet l'obtention d'un "passeport" donnant accès à toutes les séances suivantes dans tous les cinémas, au tarif unique de deux euros.

Raphaël a dit…

J'ai découvert "brother louie" chez l'affreux thom, ici: http://www.awfulthom.com/2006/05/mmoires.html
et c'est désormais un morceaux de soul 4 étoiles de mon Itunes.
Merci les blogger!