06 octobre 2005

Good to be the king

J'ai déjà mentionné l'ami Richard X à plusieurs reprises dans ces colonnes mais encore jamais consacré de post à ce roublard de première.
Erreur réparée avec ces deux sorties quasi simultanées qui montrent que cet échappé de la scène pop bâtarde est bien un des producteurs remixeurs qui comptent en 2005.
Avec Jacques Lu Cont (qui va toucher le gros lot avec le prochain Madonna) et Xenomania (les mentors des craquantes Girls Aloud), il poursuit son entreprise de perversion des charts en imposant sa marque synthétique et en changeant progressivement le son de la pop radiophonique comme l'avaient fait Timbaland et les Neptunes pour le r'n'b.
Le dernier album de
Rachel Stevens est étonnamment bien du début à la fin, mais ce sont avant tout les productions de monsieur X qui dominent : le pernicieux "Some girls" sorti l'an passé et ce "Crazy Boys" tubesque à souhait.
La même semaine sort officiellement son remix du grandiose "Bizarre love triangle" de ses idoles
New Order en face B de leur dernier et anecdotique single, et comme d'habitude il se régale.

Rachel Stevens "Crazy Boys"

New Order "Bizarre love triangle" (Richard X remix)

I’ve often mentioned producer Richard X, the man who turned the mainstream charts into electro pop in a similar way Neptunes and Timbo changed the black music sound, but never did a dedicaced post.
This week two of his productions are released, another kylie-like track for Rachel Stevens after the last year smash hit “Some girls” and a b-side only remix for New Order.
Both are really growing on me, like most of his works.

2 commentaires:

Gonzo a dit…

ho hey, c'est quoi se ralentissment de post ? Il faut se motiver !

On veut du frais, du neuf et du méchant !

Go on, soldier !

MisterBlog a dit…

ça arrive, ça arrive...

à marseille tout tourne au ralenti en ce moment t'es au courant :)