25 mars 2006

Dedicaced to the press

Quelle surprise de recevoir dans ma boîte aux lettres "traditionelle" un numéro d’une revue culturelle qui fait peau neuve et essaie assez vainement de rattraper ses anciens abonnés, telle une ingrate qui voudrait subitement se faire pardonner des années après.
L’occasion de se souvenir d’une époque pas si lointaine où ma soif de culture était étroitement liée aux conseils de la presse traditionelle : hors de question d’écouter un groupe honni de telle rédaction, d’aller voir un film descendu en flammes par des gens aux goûts si sûrs, voire dans le pire des cas de fréquenter des gens n’ayant pas les mêmes centres d’intérêt.
Ca a bien changé depuis, à ces couleurs qui distraient le spectateur, ces gazettes électro qui suivent le wagon rock, de jeunes qui draguent avec un ton condescendant les plus vieux et inversement, on préférera la spontanéité et l’objectivité des forums, webzines et blogs musicaux, on ne se surprendra même plus à autant aimer Isobel Campbell que Najoua Belyzel (on a l’euro pop qu’on mérite) et c’est très bien comme ça.
Enfin bon le dit magazine m’a au moins fait penser à la formule géniale d’un confrère (« la musique est une chose trop importante pour être laissée à ceux qui la prennent au sérieux ») et donné envie de réécouter avec un plaisir intact ces deux morceaux qui se répondent des décennies après.


Boris Vian « J’suis snob »

James Delleck « C’est in »


Inspired by a magazine I received this week, years after unsubscribing, these songs are respectively 50’s Chanson and 00’s french hip hop, but the topic is quite the same.
Hype and elitism in cultural press can be a very annoying thing, especially when you dig music, but thanks to the mp3’s blogs amongst other new medias, foolish prejudices tend to disappear.
I am SO ok with that, don't cha ?

3 commentaires:

Gonzo a dit…

Quel est ce magazine ? Vibrations ? Les Inrocks ?

MisterBlog a dit…

Vibrations changent de formule eux aussi ?

changaili a dit…

ah vivi, j'adore Boris Vian. Gonzo avait posté "Fais-moi mal Johnny" l'année denière...un grand moment....